Vautravers

Ancienne unité territoriale, ecclésiastique et administrative neuchâteloise coïncidant à peu près avec l'actuel district du Val-de-Travers. Le V. s'est peuplé et structuré à partir de la fondation, entre 909 et 1032, voire aux VIIe-VIIIe s. déjà selon des fouilles de 1997, du prieuré Saint-Pierre à Môtiers (ou prieuré de V.), dépendant de La Chaise-Dieu, qui exerçait sur lui l'autorité spirituelle et temporelle. Un maire administrait les biens et les droits du prieuré. Jusqu'à la Réforme, le V. a constitué une paroisse unique relevant du décanat de Neuchâtel dans le diocèse de Lausanne, à l'exception des Verrières, des Bayards et de La Côte-aux Fées qui formaient une paroisse distincte ressortissant au diocèse de Besançon. Dès le début du XIVe s., le V. passa dans l'obédience des comtes de Neuchâtel et fut ensuite subdivisé en trois circonscriptions qui ont subsisté jusqu'à la création du district en 1848: la châtellenie du V., la mairie des Verrières (1373) et la seigneurie de Travers (1413).


Bibliographie
MAH NE, 3, 1968, 13-132
HS, III/1, 1602-1613
– E.-A. Klauser, Le prieuré Saint-Pierre de Môtiers, 1990
– J. Bujard, «Aperçu des découvertes archéol. anciennes et récentes dans les églises neuchâteloises», in RHN, 1998, 233-240
– L. Bartolini et al., Le Val-de-Travers, 2008

Auteur(e): Eric-André Klauser