No 4

Bratschi, Peter

naissance 23.10.1886 à Sankt Stephan, décès 5.12.1975 à Berne, prot., de La Lenk. Fils de Peter ( -> 3). Frère de Hermann ( -> 2). ∞ Maria Sigrist. Apprentissage de mécanicien. Entré dans l'administration centrale de la Fédération suisse des ouvriers sur métaux en 1912 (FOMH dès 1915), B. s'y occupe des questions sociales, de la formation permanente et de la presse. Rédacteur du SMUV-Zeitung, journal de la FOMH (Berne) de 1950 à 1956. Député socialiste au Grand Conseil bernois (1924-1940). Dans son œuvre littéraire, qu'il considère comme un moyen d'action contre les inégalités sociales, B. montre une prédilection pour la forme brève: poème, nouvelle, esquisse enlevée. Il puise fréquemment dans sa propre expérience, notamment dans des récits tels que Dem Dorfschulmeister sein Ältester (1920), Passwärts (1946), Die Melchiorbuben (1948), Im Wandelgrün (1955). Il est l'auteur de drames (le dernier, paru en 1946, s'intitule Der Berg) et de pièces en dialecte. C'est également en patois de l'Obersimmental que sont écrites les ballades de Dem Leben zugetan (1959), le dernier de ses cinq recueils de poésie.


Bibliographie
– E. Friedli et al., Peter Bratschi und seine Heimat, 1946
– G. Wyss, Weggefährten, 1958

Auteur(e): Rätus Luck / WW