No 1

Bitter, Arthur

naissance 7.10.1821 (Samuel Haberstich) à Ried (comm. Worb), décès 24.2.1872 à Berne, prot., d'Oberentfelden. Fils de Johann Jakob Haberstich, forgeron, et d'une fille de fabricant. ∞ 1848 Anna Margaritha Dieffenbach. Formation de secrétaire. Employé de chancellerie au Département bernois des finances (1838-1846). B. suivit des cours de philosophie et de droit à l'université de Berne, fréquenta les radicaux partisans de Jakob Stämpfli. Journaliste et écrivain dès 1846, sous le pseudonyme d'Arthur Bitter, il rédigea de 1849 à 1851 l'hebdomadaire politico-satirique Der neue Gukkasten, qu'il transforma en 1851 en Schweizerisches Charivari. Expulsé la même année du canton de Berne en raison de ses satires politiques, il vécut à Soleure, Morat et Zurich (jusqu'à son retour en 1856). Rédacteur de plusieurs journaux et feuilletoniste notamment pour les Basler Nachrichten et la NZZ. Ses récits historiques eurent un certain succès (Geschichten aus dem Emmental, 1857 et Grüne Sträucher aus dem Schweizerlande, 1870).


Bibliographie
BLAG, 284-286
– Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 1, 539 (avec liste des œuvres)

Auteur(e): Ruedi Graf / LD