• <b>Werner Bergengruen</b><br>L'écrivain chez lui en 1957, photographié à l'occasion de son 65<SUP>e</SUP> anniversaire (Bibliothèque nationale suisse, collection Photopress).

Bergengruen, Werner

naissance 16.9.1892 à Riga (Russie, auj. Lettonie),décès 4.9.1964 à Baden-Baden (D), prot. (cath. dès 1936), Russe (Allemand dès 1908, double-national austro-allemand dès 1945). Fils de Paul, médecin. ∞ Charlotte Hensel. Après son baccalauréat à Marbourg, B. commença diverses études à Munich, Berlin et Marbourg. Cornette dans l'armée nationale balte (anti-russe) durant la Première Guerre mondiale. Journaliste dans les années 1920, B. publia son premier roman en 1922 dans la Frankfurter Zeitung. "Emigré intérieur" sous les nazis, il fut exclu en 1937 de la Société des écrivains du Reich. Il vécut à Zurich de 1946 à 1958 et y anima la vie littéraire. Conférencier, poète, nouvelliste et romancier très populaire, écrivain chrétien, B. reçut après 1945 de nombreuses distinctions et fit paraître une grande partie de son œuvre chez Arche à Zurich. Il a évoqué l'histoire suisse dans un roman sur Charles le Téméraire (Karl der Kühne, 1930) et dans la trilogie du Rittmeister (1952-1962). Docteur honoris causa de l'université de Munich, titulaire de l'ordre allemand "Pour le Mérite".

<b>Werner Bergengruen</b><br>L'écrivain chez lui en 1957, photographié à l'occasion de son 65<SUP>e</SUP> anniversaire (Bibliothèque nationale suisse, collection Photopress).<BR/>
L'écrivain chez lui en 1957, photographié à l'occasion de son 65e anniversaire (Bibliothèque nationale suisse, collection Photopress).
(...)


Bibliographie
– H. Bänziger, Werner Bergengruen, 1950, (41983)
– I. Bode, Werkverzeichnis Werner Bergengruen, 1965

Auteur(e): Hans Bänziger / PM