Histoire de la médecine

L'histoire de la médecine comprend l'histoire des connaissances, de la pensée et de la pratique médicales, l'histoire des maladies et des malades, des professions et de l'éthique médicales (Médecins). Elle touche à l'histoire des idées, à l'histoire des techniques et l'histoire sociale. Jusqu'au XIXe s., l'histoire de la médecine constituait une branche de la médecine; les aphorismes d'Hippocrate avaient conservé valeur de directives pour la pratique médicale. Le médecin genevois Daniel Le Clerc tenta, avec son Histoire de la médecine (1696), de donner un tableau complet du développement de cette science, mais il s'arrêta au IIe s. apr. J.-C. Albert de Haller, dans ses volumineuses bibliographies, et notamment sa Bibliotheca anatomica (2 volumes, 1774-1776), recensa la littérature médicale depuis l'Antiquité.

Aux XIXe et XXe s., de nombreux médecins suisses s'intéressèrent à l'histoire de leur art, tels Conrad Meyer à Zurich, Albrecht Burckhardt à Bâle, Léon Gautier à Genève, Conrad Brunner à Münsterlingen et Eugène Olivier dans le canton de Vaud. En 1921 fut fondée la Société suisse d'histoire de la médecine et des sciences naturelles, qui publie, depuis 1943, la revue Gesnerus. Peu à peu, l'histoire de la médecine a pris place comme discipline à part entière dans les universités, développant des instituts, des bibliothèques et des musées. A Zurich, Gustav Adolf Wehrli, médecin et privat-docent, réunit une importante collection d'objets, de livres et de manuscrits anciens, qui fut à l'origine d'un musée de renommée internationale (fondé en 1932) et de l'institut d'histoire de la médecine de l'université de Zurich (chaire depuis 1951). Une bibliothèque d'histoire de la médecine fut constituée à Bâle par le professeur Heinrich Buess, une autre à Berne par l'anatomiste Erich Hintzsche qui offrit sa collection au canton de Berne en 1963 dans le but d'en faire une institution fixe, concrétisée par la création d'une chaire en 1978. A Genève, la fondation Louis-Jeantet permit en 1987 la création d'un institut d'histoire de la médecine et d'une chaire. A la même époque, apparaissait également un institut à Lausanne. En 1995, les deux furent réunis sous le nom d'Institut romand d'histoire de la médecine et de la santé (jusqu'à fin 2004).


Bibliographie
Gesnerus, 1943- (index, 1995)
– E. Olivier, Médecine et santé dans le Pays de Vaud, 4 vol., 1962
– Ch. Mörgeli, 50 Jahre Medizinhistorisches Institut und Museum der Universität Zürich, 2001
Répertoire des fonds imprimés anciens de Suisse, 2011

Auteur(e): Huldrych M.F. Koelbing / VW