Bonneville, La

Bourgade disparue, commune de Val-de-Ruz NE. Ses ruines, situées sur le territoire de l'ancienne commune d'Engollon, sont visibles sous la végétation sur une superficie de 200 x 80 m. Créée au XIIIe s. par les d'Aarberg, seigneurs de Valangin, pour attirer des colons, La B. (dite aussi Neuveville ou Villeneuve) était protégée par deux enceintes faites de levées de terre et entourée de fossés. Le 12 décembre 1295, les seigneurs de Valangin, qui contestaient la suzeraineté des comtes de Neuchâtel, donnèrent en franc-alleu La B. à l'évêque de Bâle et la reprirent en fief. L'acte fut complété le 6 janvier 1296: la donation concernait aussi le château de Valangin et la reprise en fief était prévue en 1299. Le comte de Neuchâtel Rodolphe IV s'estimant lésé entreprit une expédition le 28 février 1296; les troupes en décousirent près de Coffrane et les seigneurs de Valangin furent battus et faits prisonniers. Une nouvelle tentative de l'évêque de Bâle de contrôler Valangin amena la prise et la destruction de La B. par Rodolphe IV le 28 avril 1301. Fouilles en 1874 et 1883, prospection systématique dès 1992 (objets agricoles, nombreux carreaux d'arbalète, monnaies).


Bibliographie
– H. Miéville, «Une trouvaille monétaire à La Bonneville (commune d'Engollon, canton de Neuchâtel)», in MN, 1995, 137-158
– J.-C. Rebetez, «1296: la bataille de Coffrane», in MN, 1996, 131-143

Auteur(e): Maurice Evard