Jörgenberg

Château fort, seigneurie médiévale, puis juridiction dont le centre se trouvait à Waltensburg/Vuorz GR, rom. Munt Son Gieri. La seigneurie de J. doit son nom à l'église Saint-Georges, mentionnée pour la première fois au milieu du IXe s. (habet ecclesiam sancti Georgii in Castello). Le testament de Tello (vers 765) mentionne déjà un château (agrum super castellum); d'abord église fortifiée, J. devint ensuite une forteresse nobiliaire (1209 Waltramsburg). Situé à l'est de la commune de Waltensburg/Vuorz, c'est le plus grand complexe fortifié de l'Oberland grison. D'une surface de 100 m sur 70, il comprend un donjon, un logis seigneurial, une église (Saint-Georges) et un mur d'enceinte. Le campanile (XIe s.) est la partie la plus ancienne du château tel qu'il est conservé. Il fut probablement ajouté à une église primitive, qui se trouvait à l'intérieur du périmètre de l'église actuelle. Un incendie détruisit le donjon pendant les querelles de succession des Friberg (1330-1343). Reconstruit et agrandi après 1351, il fut flanqué d'un logis seigneurial au nord-ouest du site. Les traces d'une nouvelle transformation à la fin du XVe s. sont visibles sur la façade est du donjon.

La seigneurie, qui apparaît dans les sources vers 1300 seulement, appartenait aux Friberg (qui avaient pour siège le château fort de Siat). Elle passa aux barons de Vaz vers 1330, aux Werdenberg après 1338, aux Rhäzüns en 1343, au comte Jos Nicolaus von Zollern en 1458; elle fut vendue au couvent de Disentis en 1472. Le château, probablement encore habitable, fut acheté par L. Gandreya vers 1580; il fut abandonné au XVIIe s. Administrée au bas Moyen Age par des baillis, la seigneurie de J. comprenait les communautés de Waltensburg, Andiast, Rueun, Siat et Schlans. Avec Pigniu, celles-ci formèrent dès le XVIe s. la juridiction de Waltensburg, qui disposait d'une voix au sein de la Ligue grise et de la République des III Ligues. La communauté de Waltensburg s'affranchit de l'abbaye de Disentis en 1734 et constitua dès lors une juridiction distincte. Lors du redécoupage du canton des Grisons, en 1851, les juridictions de Waltensburg, Rueun et Obersaxen formèrent le nouveau cercle de Rueun avec les communes de langue rhéto-romane de Waltensburg, Andiast, Panix, Siat, Rueun et celle, germanophone, d'Obersaxen. Schlans fut rattaché au cercle de Disentis, créé à partir de la Cadi. Dans le cercle de Rueun, la commune de Waltensburg est protestante, les autres catholiques.


Bibliographie
MAH GR, 4, 1942, 5, 321, 338-341
– O.P. Clavadetscher, W. Meyer, Das Burgenbuch von Graubünden, 1984, 110
– A. Carigiet «Zu den Burgen Friberg (Siat) und Jörgenberg (Waltensburg)», in Jahresbericht des Archäologischen Dienstes Graubünden und der Denkmalpflege Graubünden, 2000, 153-164
Die Burgruinen Jörgenberg und Kropfenstein in Waltensburg, Kanton Graubünden, 2004

Auteur(e): Martin Bundi / UG