03/01/2006 | communication | PDF | imprimer

Hubersdorf

Comm. SO, distr. de Lebern. Village du pied du Jura, situé dans une dépression de la vallée de la Siggern. 1374 Huopolstron. 128 hab. en 1798, 201 en 1850, 223 en 1900, 316 en 1950, 664 en 2000. Durant le haut Moyen Age, H. était sur la frontière délimitée par la Siggern entre les duchés d'Alémanie et de Bourgogne ainsi qu'entre les diocèses de Bâle et de Lausanne. Depuis 1050 environ, H. appartint à la seigneurie de Balm, depuis 1411 à la ville de Soleure, de 1487 à 1798 au bailliage de Flumenthal et, depuis 1803, à la juridiction et au district de Lebern. Au spirituel, les habitants relèvent depuis la fin du XIIe s. de la paroisse de Flumenthal. Des corrections de frontières eurent lieu en 1764 avec le canton de Berne. La scierie et le moulin (1505) furent transformés en une visserie au XIXe s. A la même époque, l'agriculture fut modernisée (suppression de la vaine pâture en 1815, création de la coopérative fromagère de Flumenthal-H. en 1879). Dans la seconde moitié du XVIIIe s., la commune construisit les quatre ponts sur la Siggern et la première école (1785). Le Tribunal fédéral annula en 1901 le rattachement de la commune de Kammersrohr. La séparation entre la commune bourgeoise et la commune d'habitants se fit en 1965 seulement. De nos jours, H. est une commune typiquement résidentielle avec un nombre élevé de navetteurs, essentiellement vers Soleure.


Bibliographie
– A. Tatarinoff-Eggenschwiler, Dorfgeschichte Hubersdorf, 1967

Auteur(e): Urs Zurschmiede / FP