Zumikon

Comm. ZH, distr. de Meilen, dans la banlieue de Zurich, sur le plateau du Pfannenstiel. 946 de Zumminga. Six feux en 1467, 113 hab. en 1634, 711 en 1850, 587 en 1900, 1063 en 1950, 2039 en 1960, 4550 en 2000. Habitat en terrasses du Bronze final (Gössikon-Küsnachtertobel). Plusieurs toponymes indiquent une colonisation alémane, par exemple Gössikon (946 Cozinchova) et Waltikon (946 Waltlinchova). Une chapelle, filiale du Grossmünster de Zurich, est mentionnée en 1271. Apparemment abandonnée à la Réforme, elle fut rétablie en 1597 et desservie par un pasteur auxiliaire qui résidait encore en ville au XVIIIe s. La nouvelle église fut construite en 1730-1731. La paroisse de Z. fut instaurée par le Conseil d'Etat en 1868. En 1333, Z. faisait partie du territoire de Zollikon (issu du démembrement du bailliage impérial de Zurich en 1218), vendu à Zurich en 1358. Dans l'industrie textile à domicile, le tissage de cotonnades et de mousseline (vingt-six et neuf métiers) prédominait en 1787 (à côté de six personnes occupées au filage du coton); au XIXe s., ce fut l'industrie de la soie, avec 230 personnes en 1850, principalement des tisserands. A la même date, l'agriculture fournissait 174 emplois et l'artisanat traditionnel onze seulement. La ligne de la Forch et sa gare furent ouvertes en 1912. Un terrain de golf fut aménagé en 1930. Le plan de zones date de 1946 et le contournement du village de 1963. La situation agréable de la commune a attiré des habitants fortunés; en 2011, Z. était au troisième rang des communes zurichoises pour la capacité fiscale. Depuis 1977, la voie ferrée et la route empruntent un tunnel au-dessus duquel on a bâti en 1982 un nouveau centre villageois. Selon les points de vue, cet ensemble architectural fait figure de village idéal ou bien incarne l'esprit suisse "pétrifié" des années 1980.


Bibliographie
Zumiker Bote, 1992, cah. 2
– B. Frei, Wohnort: 8126 Zumikon, 2009

Auteur(e): Martin Illi / VW