Radegg

Ruine d'un château fort située dans le Wangental (comm. Wilchingen SH), fouillée entre 1923 et 1937. Perché au sommet d'un éperon rocheux à pic sur trois côtés, l'ouvrage était protégé du plateau s'étendant au nord-est par un rempart et un fossé datant d'une époque indéterminée. Dans les fossés entourant les trois côtés du rocher, on peut encore voir des traces d'extraction de pierre de construction. Bâti en une étape, le château comprenait, d'est en ouest, un donjon, un bâtiment de liaison ou une cour pourvu d'une citerne et une seconde tour. Les murs construits sur les côtés vulnérables mesurent jusqu'à 4 m d'épaisseur, celui situé au sud, moins exposé, 2,8 m. Le plan général, les moëllons d'angles à bossage, ainsi que les grandes dimensions des pierres indiquent une construction datant de 1200 environ. On ne peut cependant exclure l'existence d'un bâtiment plus ancien. R. aurait été détruit peu après 1300. L'appartenance aux barons de R. est sujette à caution.


Bibliographie
– K. Schib, «Chronik der Ausgrabungen und Geschichte der Herren von Radegg», in SchBeitr., 15, 1938, 228-260
– D. Reicke, "Von starken und grossen Flüejen", 1995, 111-112

Auteur(e): Heinrich Boxler / VW