Burier

Prieuré bénédictin, comm. de Montreux VD, diocèse de Lausanne. Fondé avant 1163 (Buire), il dépendait de l'abbaye de Saint-Michel-de-la-Cluse (Piémont). L'église, attestée dès 1175, vocable Saint-Michel (1527), fut uniquement priorale. Aux XIIIe et XIVe s., B. était protégé par la famille d'Oron, coseigneur de Vevey. En 1219 y fut signé le traité de B.: l'évêque de Lausanne cédait à Thomas de Savoie la souveraineté immédiate sur Moudon. B. possédait des biens à Chailly (comm. Montreux), Blonay, Saint-Légier et au Châtelard (VD), ainsi que dans les environs de Romont (FR); ses revenus furent estimés à 100-120 fl. en 1536. Le prieur avait le droit de présentation à Villaraboud. Presque ruiné en 1496, sécularisé en 1536, B. fut restauré dès 1538 pour servir de léproserie au bailliage de Vevey; elle remplaça l'ancienne maladrerie, déjà située à B. L'église a été démolie avant 1787; sur son emplacement s'élève la villa Karma (Adolf Loos, Hugo Ehrlich, architectes, 1904-1912).


Bibliographie
Werk-archithese, 64, no 6, 1977
HS, III/1, 452-454
– P. Borradori, Mourir au Monde, 1992, 158-167

Auteur(e): Isabelle Bissegger-Garin