Flumenthal (commune)

Comm. SO, distr. de Lebern, sur la rive gauche de l'Aar, en partie sur la berge, en partie sur une terrasse alluvionnaire qui la domine. 346 hab. en 1850, 483 en 1900, 802 en 1950, 1006 en 2000. Vestiges de villae dans la forêt d'Attisholz et à la Scharlenmatte. Au haut Moyen Age, la Siggern, qui se jette dans l'Aar près de F., marquait la frontière entre les duchés d'Alémanie et de Bourgogne et entre les diocèses de Bâle et de Lausanne. Passé vers 1050 à la seigneurie de Balm, que la ville de Soleure acquit en 1411, F. fit partie de 1487 à 1798 du bailliage portant son nom, puis du district de Lebern dès 1803. Les barons de Balm fondèrent la paroisse et en détinrent le patronage, qui passa à la ville de Soleure en 1411. L'église actuelle date de 1513. L'agriculture, modernisée au XIXe s., connut un apogée en 1879, avec la fondation de la fromagerie coopérative de F.-Hubersdorf. Au XXe s., F. devint une commune résidentielle, avec beaucoup de navetteurs travaillant dans l'agglomération soleuroise, en particulier dans la fabrique de cellulose établie en 1881 à Attisholz. L'usine électrique de F. fut mise en service en 1970, dans le cadre de la deuxième correction des eaux du Jura.


Bibliographie
SolGesch.

Auteur(e): Urs Zurschmiede / ME