19/01/2004 | communication | PDF | imprimer

Eglise néo-apostolique

Née en Allemagne en 1863, l'Eglise néo-apostolique (ENA) est une dissidence de l'Eglise catholique-apostolique ou irvingienne, constituée en 1832 en Angleterre dans le sillage d'Henry Drummond (1786-1860) et d'Edward Irving (1792-1834). Les deux sectes mettent l'accent sur la mission d'apôtres et sur la préparation des croyants en vue de la première résurrection de Jésus, distincte du Jugement dernier. L'ENA s'implanta à Zurich (1894), Bâle (1896), Zofingue (1897), Berne (1906), Genève (1909), Bienne (1910). Elle comptait 3650 membres en 1919, 35 000 en 2000, répartis en 235 communautés qui ont pris officiellement le nom d'ENA de Suisse en 1958. Depuis 1975, Zurich est le siège mondial de l'ENA, dirigée par un apôtre-patriarche et un collège d'apôtres. L'Eglise catholique-apostolique, qui a renoncé à nommer de nouveaux apôtres au XIXe s. déjà et s'éteint de ce fait, eut un lieu de culte à Lausanne jusqu'en 1964.


Bibliographie
– J. Robert, Catholiques-apostoliques et néo-apostoliques, 1960
Des apôtres et un évangile vivants: les cent ans de l'Eglise néo-apostolique de Suisse, 1995

Auteur(e): Gilbert Marion