23/08/2001 | communication | PDF | imprimer | 

Anthroposophie

La notion d'anthroposophie ("sagesse de l'homme et au sujet de l'homme") se trouve, entre autres, chez Ignaz Paul Vital Troxler (1780-1866), chez Immanuel Hartmann Fichte (1796-1879) et chez Robert Zimmermann (1824-1898), adepte de Herbart. Rudolf Steiner (1861-1925) l'a reprise et définie ainsi: "L'anthroposophie est une voie de connaissance qui tente de conduire du spirituel dans l'homme au spirituel dans l'univers" (Anthroposophische Leitsätze, 1924-1925). Partant des théories scientifiques de Goethe, Steiner postule une méthode exacte, conforme à la pensée occidentale, pour accéder à la transcendance. Œuvrant initialement dans les milieux théosophiques allemands, il commença ses conférences publiques en Suisse en 1905. Il fonda la Société anthroposophique en 1912, devenue au tournant de 1923/1924 la Société anthroposophique universelle, qui comptait en Suisse quelque 6000 membres en 1995. Le poète suisse Albert Steffen (1884-1963) en fut vice-président, puis président à la mort de Steiner. En 1913 fut posée la première pierre du Goetheanum à Dornach, qui devint rapidement le centre mondial de l'anthroposophie. Créée en 1923, la haute école libre des sciences humaines était destinée au "développement de la recherche spirituelle". Le 31 décembre 1922, un incendie criminel détruisit le premier Goethenaum; construit selon les plans et les idées de Steiner, le second ouvrit ses portes en 1928. Les écoles Rudolf Steiner (écoles Waldorf) se réclamant de la pédagogie anthroposophique s'établirent à un rythme d'abord assez lent à Bâle (1926), Zurich (1927), Berne (1945), puis essaimèrent rapidement en Suisse dès les années 1970. En 2000, il existait trente-neuf de ces écoles libres, dont les programmes d'enseignement sont indépendants. Furent créés en outre de nombreux jardins d'enfants, des institutions de pédagogie curative, des établissements de formation pédagogique et des homes pour le troisième âge. La médecine anthroposophique exploite trois cliniques en Suisse. L'entreprise Weleda à Arlesheim fabrique des médicaments, surtout homéopathiques, minéraux et phytothérapeutiques, selon des principes anthroposophiques. Les anthroposophes s'adonnent aussi à l'agriculture biodynamique. Dans le domaine religieux, ils ont fondé la Communauté des chrétiens (Christengemeinschaft). Les études anthroposophiques s'effectuent par thèmes dans des groupes de travail locaux.


Bibliographie
– A. Baumann, Wörterbuch der Anthroposophie, 1991

Auteur(e): Christian Bärtschi / AN