Obergerlafingen

Comm. SO, distr. du Wasseramt. Village-rue situé dans la plaine entre l'Emme et l'Oesch. 1278 Oburgeroluingen. 136 hab. en 1850, 378 en 1900, 659 en 1950, 1047 en 2000. La moitié de la basse juridiction sur O. revint à Soleure en 1466 lors de la vente de la seigneurie de Halten. L'autre moitié appartenait au couvent de Thorberg et échut à la ville de Berne après la Réforme, puis à celle de Soleure en 1665. La même année, la haute justice passa également de Berne à Soleure. Au spirituel, les catholiques relevaient de la paroisse de Kriegstetten (auj. paroisse Kriegstetten-Gerlafingen), les protestants de celle de Derendingen, puis de Biberist-Gerlafingen dès 1911. O. vécut exclusivement de l'agriculture jusqu'à la fin du XVIIIe s. La population augmenta grâce au travail proposé par les usines métallurgiques Von Roll de Gerlafingen (dès 1811) et la papeterie de Biberist (dès 1862). La commune disposa d'une école dès 1844. L'éclairage électrique fut installé en 1910 et une salle polyvalente construite en 1984. En 2000, les quatre cinquièmes de la population active travaillaient à l'extérieur, surtout à Soleure, Gerlafingen et Biberist. En 2005, le secteur secondaire fournissait 57% des emplois.


Bibliographie
– L. Jäggi, Solothurnisches Wasseramt, 1966
– R.M. Kully, Solothurnische Ortsnamen, 2003, 534-536

Auteur(e): Stefan Frech / UG