Santa Maria in Calanca (château fort)

Ruine d'un château fort sur un éperon rocheux escarpé dominant l'église paroissiale de la comm. de S. GR. Les restes d'un mur d'enceinte suivant le terrain de manière irrégulière et d'un logis (fragments d'enduit peint dans les déblais) dans la partie nord appartiennent à la première période, de datation incertaine (peut-être antérieure à 1200). Le puissant donjon pentagonal remonte à la seconde période (vers 1300). Le niveau inférieur servait de citerne, les deux niveaux supérieurs étaient équipés d'une cheminée et de latrines. Une terrasse défensive surmontait le donjon. D'abord aux mains de la noblesse locale (1203 ser Anricus de Calanca), le château passa au XIIIe s. aux barons de Sax, qui firent construire le donjon. Des membres de la famille von Sax s'y établirent (attestations en 1291, 1296 et 1316). Le château lui-même n'est mentionné qu'au XVe s. (la charte de 1253, émise au castro Calanca, est un faux du XVe s.), au cours duquel le site a probablement été abandonné.


Bibliographie
– O.P. Clavadetscher, W. Meyer, Das Burgenbuch von Graubünden, 1984, 245-247
– E. Agustoni, Guida all'arte della Calanca, 2005, 42

Auteur(e): Werner Meyer / LA