16/02/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Luterbach

Comm. SO, distr. du Wasseramt, au confluent de l'Aar et de l'Emme (qui l'isolent au nord et à l'ouest). A cause du danger permanent d'inondation (région de plaine) et du cours changeant de l'Emme, la localité s'est établie à environ un kilomètre des rivières. 1052 lutere Bach (douteux), 1319 ville Luterbach. 447 hab. en 1850, 1050 en 1900, 2221 en 1950, 3112 en 2000.

Tuiles romaines près du Wilihof. Premier habitat autour d'un moulin sur le Dorfbach; le domaine du Wilihof, plus au nord, est mentionné pour la première fois en 1457. Ban et juridiction passèrent en 1356 du chapitre de Saint-Ours à la ville de Soleure. La haute juridiction appartint aux comtes de Buchegg et de Kibourg, à Berne de 1406 à 1516, puis à Soleure. L. fut érigé en paroisse, détachée de Zuchwil, en 1724. La première église fut construite en 1787 sur le site d'une chapelle édifiée en 1703. Les gens de L., dont le souci constant était de se protéger des eaux, vivaient de la céréaliculture et de l'exploitation de prairies irriguées. Sous l'Ancien Régime, les droits d'usage se divisaient en dix-huit parts, correspondant à dix-huit chesaux. Le moulin situé am Intere Bach constituait le centre économique de l'agglomération. Un artisanat modeste (martinets) s'établit au bord de l'Emme; la fondation en 1872-1874 d'une filature et usine de tissage du côté de Derendingen lança l'industrialisation, favorisée par la correction de l'Emme en 1876-1877. La commune fut raccordée au chemin de fer du Gäu en 1876. Le dépôt de bois et l'installation de décortiquage de la fabrique de cellulose d'Attisholz (fondée en 1881), reliée à L. par un pont, furent installés au nord de la place de transbordement. Le secteur primaire prédominait en 1860 (59% des emplois), le secondaire en 2000 (66%), le tertiaire passant dans le même temps de 3% à 32%. En raison d'une forte immigration de main-d'œuvre en provenance de la campagne bernoise, la proportion de protestants passa de 8% en 1860 à 46% en 1960.


Bibliographie
– W. Herzog, Geschichte des Dorfes Luterbach, 1959

Auteur(e): Urs Zurschmiede / EVU