02/04/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Lohn (SO)

Ancienne comm. SO, distr. du Wasseramt, ayant fusionné en 1993 avec Ammannsegg pour former la comm. de L.-Ammannsegg. Village groupé sur le contrefort nord-est du Bucheggberg. La commune bourgeoise de L. existe toujours. Vers 1260 Lon. 7 familles vers 1435 (selon un rôle fiscal), 161 hab. en 1798, 190 en 1808, 262 en 1850, 322 en 1900, 487 en 1950, 1346 en 1990.

Une occupation gallo-romaine est attestée (villa du Ier s. apr. J.-C.). Vers 1260, une liste de redevances mentionnait six censives à L., qui faisait alors partie du landgraviat de Bourgogne. Précédemment détenus par les comtes de Kibourg-Berthoud, les droits comtaux échurent en 1406 à Berne, puis en 1516 à Soleure. Par l'acquisition du droit de patronage sur Biberist en 1406, la collégiale Saint-Ours de Soleure, détentrice de la basse justice, devint aussi seigneur décimateur de L., dont les habitants étaient paroissiens de Biberist. De 1398 à 1674, l'abbaye prémontrée de Gottstatt posséda d'importants cens fonciers à L. Attribué ensuite au canton de Soleure, le village fit partie de la juridiction de Biberist dans le bailliage de Kriegstetten (actuel distr. du Wasseramt), jusqu'à la nouvelle organisation communale de 1831. Avant l'industrialisation, L. était un village presque exclusivement agricole. Douze droits d'usage réglementaient l'exploitation des prés et des bois communaux. Vers 1840, trente-trois ayants droit en bénéficiaient. En 1808, on recensa à L. vingt-six paysans, un maître d'école, un aubergiste et des artisans. Par l'aménagement de la liaison entre Biberist, L. et la frontière cantonale en 1828-1833, la localité fut intégrée dans le réseau routier Bâle-Soleure-Berne. Outre sa chapelle de 1725, L. possède une église protestante (construite en 1962) et une église catholique (1971). La première école a été construite en 1812. Les constructions se sont considérablement développées depuis 1970. Plus de quatre cinquièmes des logements (pour la plupart des villas familiales) sont postérieurs à 1947.


Bibliographie
– W. Luterbacher-Tschumi, Lohn, 1980
– A. Havel, E. Müller, «Ein römischer Gutshof in Lohn», in Archäologie des Kantons Solothurn, 2, 1981, 11-20
– O. Noser, «Gottstatt und Lohn», in JbSolG, 55, 145-188

Auteur(e): Othmar Noser / LA