19/04/2013 | communication | PDF | imprimer
No 1

Segond, Louis

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 3.5.1810 à Plainpalais (auj. comm. Genève), décès 18.6.1885 à Genève, prot., de Pariset (Dauphiné) et, en 1839, de Genève. Fils de Joseph, cordonnier français catholique, et de Jeanne Christine Dufour, Genevoise protestante. ∞ 1) Jeanne Marie Depallens, fille de Daniel, 2) Susanne Albertine Pilet, fille de Jean-Samuel, professeur de théologie. S. se passionne pour les sciences naturelles et la médecine avant de s'inscrire à la faculté de théologie à Genève (1830). Baccalauréat et consécration (1834), puis licence (1835) et doctorat (1836, thèse sur l'inspiration témoignant d'un supranaturalisme modéré) en théologie à Strasbourg, élève de l'arabisant Georg Wilhelm Friedrich Freytag à l'université de Bonn (1834-1835). S. fonde à Genève en 1836, une Société d'exégèse du Nouveau Testament qui subsistera jusqu'en 1841. Collaborateur du journal théologique libéral Le protestant de Genève (1835-1838), il est pasteur à Chêne-Bougeries (1841-1864). Aumônier du 2e bataillon genevois lors de la guerre civile du Sonderbund en 1847. Il est modérateur de la Compagnie des pasteurs en 1858. D'abord chargé d'un cours libre d'archéologie biblique et d'introduction à l'Ancien Testament (1859-1864), il est professeur d'hébreu et d'exégèse de l'Ancien Testament à l'académie, puis université, de Genève de 1872 à sa mort. Chargé en 1864 par la Compagnie des pasteurs de faire une nouvelle traduction de l'Ancien Testament, S. remet en 1871 sa version achevée, parue en deux volumes en 1874. Elle constitue le chef-d'œuvre d'un des meilleurs hébraïsants protestants de l'époque dont le sens de la langue française impressionne encore au début du XXIe s. Fort du succès de cette traduction, S. entreprend celle du Nouveau Testament, fondée sur l'édition critique de Constantin von Tischendorf. Sa version complète de la Bible paraît à Oxford en 1880.


Oeuvres
Au pied du Carmel, 1875
Bibliographie
– F. Lichtenberger, dir., Encycl. des sciences religieuses, 13, 1882, 196-197
– F. Chaponnière, Pasteurs et laïques de l'Eglise de Genève au dix-neuvième s., 1889
Livre du Recteur, 5, 545

Auteur(e): Frédéric Amsler