No 3

Schütz [Schutz-Marsauche], Roger

naissance 12.5.1915 à Provence, décès 16.8.2005 à Taizé (Bourgogne), de Bachs. Fils de Karl Ulrich, pasteur, et d'Amélie Henriette Marsauche. Etudes de théologie à Strasbourg et à la faculté libre de Lausanne, licence et consécration par l'Eglise réformée du canton de Neuchâtel en 1943. De 1940 à 1942, à Taizé, S. hébergea des réfugiés et mena une vie spirituelle. En 1942, avec trois camarades d'études, il fonda à Genève une communauté, déplacée à Taizé en 1944. L'évolution spirituelle de S. le rapprocha du catholicisme, notamment en ce qui concerne l'eucharistie. Sa principale préoccupation demeura toutefois la réconciliation des confessions chrétiennes, comme le montrent ses relations amicales avec le pape et des dignitaires orthodoxes et protestants. Grâce à son charisme, il se rendit populaire dans le monde entier, surtout auprès des jeunes. Lorsque, en 2005, au cours des obsèques de Jean-Paul II, il reçut la communion du cardinal Joseph Ratzinger, la question de sa conversion tacite au catholicisme fut intensément débattue. La même année, il fut assassiné par une déséquilibrée. Plusieurs distinctions internationales, dont le prix de la paix des libraires allemands (1974).


Oeuvres
Introd. à la vie communautaire, 1944
Les sources de Taizé, 1980 (nouvelle éd. 1984)
Bibliographie
– K. Spink, La vie de frère Roger, fondateur de Taizé, 2005 (nouvelle éd. mise à jour, angl. 1986)
– Y. Chiron, Frère Roger, 2008

Auteur(e): Peter Aerne / DQ