• <b>Abraham Ruchat</b><br>Portrait à l'huile sur carton réalisé vers 1720 par un artiste inconnu (Musée historique de Lausanne).

No 1

Ruchat, Abraham

baptême 27.2.1680 à Vevey, décès 29.9.1750 à Lausanne, prot., de Grandcour. Fils de Jacques et de Jeanne Marie Dubois. ∞ 1) 1711 Sara Butini, de Genève, fille de Gabriel, syndic, 2) Jeanne Emilie Gaudard, dite Elisabeth, fille de César, veuve de François Louis de Saussure, pasteur. Etudes de théologie à l'académie de Lausanne dès 1693, consécration en 1702. De 1704 à 1709, R. vécut à Berne, étudia à Berlin et à Leyde. Pasteur à Aubonne (1709-1716) et Rolle (1716-1721), nommé professeur d'éloquence et gymnasiarque à l'académie en 1721, il enseigna la théologie de 1733 à sa mort et fut recteur de 1736 à 1739. Elève de Jean-Baptiste Plantin, condisciple de Samuel Olivier, R. s'intéressa tôt à l'histoire. Il commença ses travaux par un catalogue des évêques de Lausanne en 1697, projet qu'il transforma en histoire ecclésiastique du Pays de Vaud. L'abrégé (1707) qu'il publia contenait des matériaux peu connus. Il élargit ses recherches à la Suisse, travaillant aux archives de Berne, de Genève, consultant des collections privées, correspondant notamment avec Johann Jakob Hottinger et Johann Jakob Scheuchzer et faisant appel à de très nombreux informateurs. La majeure partie de son immense œuvre (études, transcription de documents), dont il remania fréquemment le plan, est restée inédite. Son Histoire de la Réformation de la Suisse (6 vol., 1727-1728), la première parue en français, ne fut publiée en entier qu'en 1835-1838. Moderne dans ses méthodes de travail, R. resta par contre fortement marqué par la polémique traditionnelle anticatholique. Polyglotte (français, allemand, latin, grec, hébreu, hollandais, anglais et espagnol), il fut aussi traducteur et écrivit une grammaire hébraïque en latin. R. publia sous un pseudonyme Les délices de la Suisse (4 vol., 1714), guide pour voyageurs étrangers.

<b>Abraham Ruchat</b><br>Portrait à l'huile sur carton réalisé vers 1720 par un artiste inconnu (Musée historique de Lausanne).<BR/>
Portrait à l'huile sur carton réalisé vers 1720 par un artiste inconnu (Musée historique de Lausanne).
(...)


Fonds d'archives
– Fonds, BCUL
Bibliographie
– C. Santschi, L'historiographie des évêques de Lausanne, 1975, 363-415
Professeurs Académie Lausanne, 518-520 (avec erreurs)

Auteur(e): Lucienne Hubler