Horriwil

Comm. SO, distr. du Wasseramt, occupant une légère concavité sur le flanc nord-ouest des moraines glaciaire et de fond du Wasseramt, à env. 20-30 m au-dessus de la plaine de l'Öschbach. 1263/1264 C. de Horgenwile. 141 hab. en 1798, 127 en 1813, 207 en 1850, 299 en 1900, 381 en 1950, 484 en 1970, 802 en 2000. Relevant de la seigneurie kibourgeoise de Wangen, H. passa en 1356 au comte Rodolphe de Neuchâtel-Nidau, puis à Berne et enfin à la ville de Soleure, qui acquit la basse justice en 1466 (avec la seigneurie de Halten), la haute justice en 1665 et qui possédait la plupart des dîmes. Au spirituel, H. fait partie de Kriegsstetten (de Derendingen pour les protestants). Le village bâtit une école en 1834 (agrandie en 1965). Il introduisit l'éclairage électrique en 1909 et l'eau courante en 1922. Une salle polyvalente fut inaugurée en 1965, une maison pour personnes âgées en 1982 dans une ferme transformée (Hof Obermatt). Près des trois quarts de la population active travaillaient hors de la commune en 2000, surtout dans les localités industrielles du cours inférieur de l'Emme.


Fonds d'archives
– StASO

Auteur(e): Othmar Noser / EVU