Heinrichswil

Ancienne commune SO, district du Wasseramt, ayant formé, avec Winistorf, la commune de Heinrichswil-Winistorf de 1993 à 2012, partie de la commune de Drei Höfe depuis 2013. Sur une butte morainique peu marquée, le long de la route de Halten à Seeberg. Jusqu'en 1798, H. formait avec Hersiwil une commune, à laquelle s'ajouta ensuite Winistorf jusqu'en 1854 (commune dite Dreihofgemeinde). 1317 Cristan von Heinrichswile. 117 hab. en 1798, 89 en 1800, 114 en 1850, 71 en 1900, 105 en 1950, 190 en 1990. Trouvailles romaines au lieudit Aegerten. Ban et juridiction appartenaient à Berne au Moyen Age; ils passèrent en 1438 par échange aux seigneurs de Spiegelberg. Parties de la seigneurie de Halten, H. et Winistorf revinrent en 1466 à la ville de Soleure, qui n'y exerça que la basse justice jusqu'en 1665. Sous cette domination, elles furent attachées jusqu'en 1798 au bailliage de Kriegstetten. Le canton de Berne était le principal décimateur à H. et Winistorf. H. fit d'abord partie de la paroisse de Seeberg, puis de celle d'Hüniken après la Réforme et de Kriegstetten dès 1577. Les protestants sont paroissiens de Derendingen. Depuis 1810, H. possède sa propre école. En 1931, la commune fut parmi les membres fondateurs de l'approvisionnement hydraulique à haute pression du Wasseramt extérieur. A la fin du XXe s., H. se développa en agglomération résidentielle. Ses habitants travaillent dans la région de Soleure et en Haute-Argovie bernoise.


Bibliographie
SolGesch., 1-3
– L. Jäggi, A. Ingold, Solothurnisches Wasseramt, 1966

Auteur(e): Othmar Noser / FP