No 3

Monod, Frédéric

naissance 17.5.1794 (Frédéric Jean Joël Gérard) à Monnaz, décès 30.12.1863 à Paris, prot., de Genève, naturalisé français en 1820. Fils de Jean ( -> 7). ∞ 1) 1821 à Copenhague Constance de Coninck, fille de Louis Charles Frederic, sa cousine 2) 1839 à Liverpool Suzanne Smedley. Etudes de théologie à Genève, consécration en 1818. Lorsque le prédicateur écossais Robert Haldane expliqua l'Epître aux Romains aux étudiants genevois en 1817 (rencontres d'où naîtra le Réveil), M. lui servit de traducteur. Pasteur suppléant (1819), puis titulaire à Paris (1832-1849). En 1849, M. démissionna et fonda avec Agénor de Gasparin l'Eglise libre de Paris. Secrétaire de la Société biblique (1818-1833). Rédacteur des Archives du christianisme (1824-1863). Ferme représentant de la théologie du Réveil, M. exerça, par la fondation des écoles du dimanche et de l'Union des Eglises évangéliques libres de France, une influence importante sur le protestantisme français.


Bibliographie
Livre du Recteur, 4, 576
– P. Gisel, dir., Encycl. du protestantisme, 22006, 936

Auteur(e): Gabriel Mützenberg