18/12/2006 | communication | PDF | imprimer
No 3

Le Clerc, Jean

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 29.3.1657 à Genève, décès 8.1.1736 à Amsterdam, prot., puis arminien. Fils d'Etienne ( -> 2) et de Suzanne Gallatin. Frère de Daniel ( -> 1). ∞ 1691 Marie Leti, fille de Gregorio Leti. Après des études de lettres et de théologie à l'académie de Genève (1672-1678). L. entreprit un voyage d'études en France, Hollande et Angleterre; de retour en 1683 à Genève, il quitta presque aussitôt la ville à cause de démêlés avec François Turrettini, chef de file de l'orthodoxie protestante de la République. Etabli la même année à Amsterdam, devenu arminien (opposé au dogme calviniste de la prédestination), il enseigna dès 1684 la philosophie, puis les belles-lettres au séminaire remontrant (soit arminien), charge qu'il garda jusqu'en 1731. Théologien, exégète, historien, L. acquit rapidement une renommée européenne et devint un citoyen influent de la République des Lettres. Ses travaux bibliques (commentaires latins de presque tout l'Ancien Testament, traduction française annotée du Nouveau) révèlent sa maîtrise des langues anciennes et des instruments philologiques et historiques. Redevable à la tradition érasmienne et grotienne, il prôna une interprétation de la Bible libre de préoccupations théologiques. Journaliste redouté, il publia successivement trois périodiques (Bibliothèque historique et critique, Bibliothèque choisie et Bibliothèque ancienne et moderne) qui contribuèrent largement à la diffusion sur le continent de la culture anglaise, en particulier de la pensée de John Locke. Partisan de la tolérance, polémique à l'égard de l'orthodoxie calviniste et soupçonné de sympathies sociniennes, L. entretint des rapports étroits avec Jean-Alphonse Turrettini, le fils de son ancien adversaire, qui le considéra comme son maître intellectuel et qui diffusa largement ses ouvrages à Genève.


Bibliographie
– A. Barnes, Jean Le Clerc (1657-1736) et la République des Lettres, 1938
– M.-C. Pitassi, Entre croire et savoir: le problème de la méthode critique chez Jean Le Clerc, 1987
– M. Doni Garfagnini, Jean Le Clerc e gli spazi della ragione, 2004

Auteur(e): Maria-Cristina Pitassi