23/06/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Aeschi (SO)

Comm. SO, distr. du Wasseramt. Village dominant un paysage de moraines sur la route principale Soleure-Herzogenbuchsee. Comprend le hameau de Burgäschi jusqu'en 1829 et depuis 1994. 168 hab. en 1684, 255 en 1798, 430 en 1850, 346 en 1900, 486 en 1950, 862 en 1990, 1015 en 2000. Villa au lieudit Dornacker. La ville de Soleure s'appropria les droits de seigneurie et de patronage d'A. pendant la guerre de Gümmenen (1332). Le château fut détruit par les Soleurois en 1382. Au spirituel, A. releva du prieuré de Herzogenbuchsee jusqu'à la Réforme, de Hüniken jusqu'en 1577, puis de Kriegstetten; la paroisse d'A., incluant les communes de Bolken, Etziken, Hüniken, Steinhof, Winistorf (auj. Heinrichswil-Winistorf) et le hameau de Burgäschi, fut érigée en 1683. Son église, construite en 1679, fut agrandie en 1918-1919. A. fit partie de la juridiction de Subingen (bailliage soleurois de Kriegstetten) tout en conservant son propre juge (amman). Berne ne céda la haute juridiction à Soleure qu'en 1665. Une école pour toute la paroisse existait déjà en 1687; le premier bâtiment scolaire date de 1801. Alors que le secteur secondaire offrait 64% des emplois en 1950, le tertiaire domine aujourd'hui (58% en 1990). A. est devenu une commune résidentielle (quartier de Stöckermatt) depuis les années 1970. Les liaisons par bus avec Soleure et Herzogenbuchsee ont été améliorées pour transporter un nombre croissant de navetteurs.


Bibliographie
Aeschi-Solothurn, 1948

Auteur(e): Urs Zurschmiede / PL