• <b>Habsbourg (château)</b><br>Vue du château, eau-forte publiée en 1654 dans <I>Topographia Helvetiae, Rhaetiae et Valesiae</I> de  Matthaeus Merian (Zentralbibliothek Zürich).

Habsbourg (château)

Ancien château fort double et résidence des comtes de H., sur une hauteur de la comm. homonyme, dans le canton d'Argovie. Seule subsiste la partie occidentale; les fouilles effectuées dans la partie orientale ont montré que le site était déjà occupé au Bronze moyen et à l'époque romaine. La fondation remonte à 1020/1030 selon les documents; son auteur, probablement Radbot, l'un des plus anciens membres connus de la dynastie, fit défricher le terroir de l'actuel village de H. et construisit le premier château (à l'est); celui-ci devint le centre du domaine propre (all. Eigen, Eigenamt) de la famille, à laquelle il donna son nom dès 1100. Le second château (à l'ouest) fut édifié dans le dernier tiers du XIe s.; il fut inféodé aux Schenken von H. et aux Truchsessen von H. und Wildegg (familles ainsi nommées d'après leurs fonctions d'échanson et de sénéchal). Le bâtiment oriental servit de résidence aux comtes de H. jusque vers 1220/1230, la famille s'établissant alors probablement dans la ville nouvelle de Brugg. Le site perdit après 1300 son rôle de centre de la seigneurie, en raison de l'extension prise par celle-ci. Après le départ des comtes de H., le premier château revint aux seigneurs de Wülpelsberg, puis à ceux de Wohlen (vers 1300). Ceux-ci acquirent aussi le second château en 1371 et, en 1415, se rendirent sans résistance aux conquérants bernois, ce qui leur permit de conserver leurs droits de propriété. Ces droits revinrent en 1420 aux Grifensee, en 1457 à l'Etat de Berne, en 1462 à Hans Arnold Segesser von Brunegg et en 1469 à l'abbaye de Königsfelden. Le château passa en 1528 sous la juridiction du gouverneur (bailli) de Königsfelden, représenté sur place par un gardien. Il devint argovien en 1804. De grandes campagnes de fouilles ont eu lieu en 1978-1983 et en 1994-1995.

<b>Habsbourg (château)</b><br>Vue du château, eau-forte publiée en 1654 dans <I>Topographia Helvetiae, Rhaetiae et Valesiae</I> de  Matthaeus Merian (Zentralbibliothek Zürich).<BR/>
Vue du château, eau-forte publiée en 1654 dans Topographia Helvetiae, Rhaetiae et Valesiae de Matthaeus Merian (Zentralbibliothek Zürich).
(...)


Bibliographie
– P. Frey, «Die Habsburg im Aargau», in Argovia, 98, 1986, 23-116
– P. Frey, «Die Habsburg: Bericht über die Ausgrabungen 1994/1995», in Argovia, 109, 1997, 123-175

Auteur(e): Dominik Sauerländer / PM