25/07/2012 | communication | PDF | imprimer

Stüsslingen

Comm. SO, distr. de Gösgen. Village aligné le long d'un cours d'eau, au pied de la Rebenfluh et de la chaîne du Gugen. 1226 Stuzelingen. 315 hab. en 1739, 535 en 1804, 649 en 1850, 565 en 1900, 638 en 1950, 945 en 2000. La haute justice fut exercée par les Habsbourg, les seigneurs de Gösgen, les comtes de Nidau et les Küngstein. Le village revint par achat à Soleure en 1458. S. abrita un poste de douane de 1540 à 1548 et de 1575 à 1583. L'église Saints-Pierre-et-Paul, mentionnée en 1323, fut reconstruite en 1631-1635; remplacée en 1949 par la nouvelle paroissiale Saint-Pierre (construite en 1948), elle est utilisée depuis comme chapelle funéraire. Le patronage passa des Stieber d'Aarau (1323) aux hospitaliers de Saint-Jean de Biberstein (1343), à Berne (1535), puis au chapitre de Schönenwerd (1541-1874). Niedergösgen (jusqu'en 1838) et Rohr étaient rattachés à la paroisse de S. Les protestants de S. relèvent de Schönenwerd et forment un cercle paroissial avec Niedergösgen et Rohr, tout en disposant d'une maison de paroisse. Dès le milieu du XIXe s., les petits paysans et les journaliers trouvèrent du travail dans les usines Bally à Schönenwerd. Dans la seconde moitié du XXe s., S. devint une commune résidentielle comptant un nombre croissant de pendulaires.


Bibliographie
– A. Guldimann, Zur Weihe der neuen Pfarrkirche, 1949

Auteur(e): Hans Brunner / UG