Birseck (châteaux forts)

Dans la forêt à l'est d'Arlesheim BL, sur une arête rocheuse, furent bâtis avant le milieu du XIIIe s. quatre châteaux forts, soit, du nord au sud, Ober B. (auj. Reichenstein), Hinter B., Mittler B. et Vorder B.

Les données archéologiques sur l'âge de ces châteaux font défaut. Les plus anciens murs conservés datent du milieu du XIIIe s., mais on suppose que la fortification du site est plus ancienne. Les comtes de Frobourg sont les premiers propriétaires mentionnés. Les quatre châteaux passèrent en 1245 au chapitre cathédral de Bâle. Les évêques gardèrent pour eux Vorder B., où ils établirent l'administration du bailliage de B. et firent souvent de brefs séjours; ils inféodèrent les trois autres châteaux à la famille Reich de Reichenstein, d'où le nom de Reichenstein donné à Ober B. Des deux places médianes, dites les "roches creuses" (Hohle Felsen), l'une avait déjà disparu "depuis longtemps" en 1292, l'autre fut abandonnée au début du XIVe s.

Vorder B. comprend un château central, aujourd'hui en ruine, et des communs dans une avant-cour peu fortifiée. Le tremblement de terre de 1356 lui causa de graves dommages. Il fut hypothéqué aux Ramstein de 1373 à 1435 et temporairement occupé par les Bâlois au cours de la guerre des Paysans de 1525. Les évêques de la Contre-Réforme tinrent à s'y montrer souvent et ils s'y réfugièrent lorsque la guerre de Trente Ans rendit peu sûre leur résidence de Porrentruy. Au XVIIIe s., Vorder B. tomba dans un tel délabrement qu'en 1763 le bailli se transféra à Arlesheim (hôtel d'Andlau). Le château, abandonné, incendié par les paysans en 1793, mis à l'encan en 1794, passé en 1808 à Conrad Charles Frédéric d'Andlau, fils du dernier bailli épiscopal, qui restaura la ruine dans un style romantique, appartient depuis 1998, avec le domaine de B. et l'Ermitage d'Arlesheim, à une fondation d'utilité publique.


Bibliographie
– I.A. Iselin, Notizen zum Schloss- und Hofgut Birseck, 1955
– G. Wyss, P. Suter, Schloss Birseck ob Arlesheim, 21973
– W. Meyer, Burgen von A bis Z, 1981

Auteur(e): Kurt Weissen / PM