No 1

Durie, John

naissance 1596 à Edimbourg, décès 26.6.1680 à Kassel, successivement prot., anglican, indépendant, Ecossais. En anglais son nom est Dury, en latin Duraeus. Fils de Robert, pasteur presbytérien. Après des études de théologie à Leyde, Sedan et Oxford, D. occupa dès 1624 divers postes pastoraux. Dès 1630, il sillonna l'Europe pour gagner princes, théologiens et chefs d'Eglises à l'union des Eglises protestantes. Soucieux d'unir les forces protestantes, Cromwell l'envoya sur le continent promouvoir son projet d'union. D. fit ainsi un séjour en Suisse en 1654-1655. Il correspondait depuis les années 1630 avec les théologiens Jean Diodati et Théodore Tronchin à Genève, Johann Jakob Breitinger et Johann Jakob Ulrich à Zurich. La Diète des cantons évangéliques le recommanda en juin 1654 aux Eglises et académies protestantes. Il séjourna à Zurich, Bâle, Berne, Bienne, Neuchâtel, Lausanne et Genève, rencontrant une certaine sympathie pour son projet d'Harmonia confessionum. Il obtint en avril 1655 un appui officiel des Eglises puis des cantons évangéliques, en dépit de certaines réticences bâloises. La restauration de la monarchie en 1660 l'amena à quitter l'Angleterre pour Kassel en 1661. Il fréquenta encore la Suisse entre 1662 et 1667, mais n'y trouva plus que tiédeur pour son dessein.


Bibliographie
– R. Pfister, Kirchengeschichte der Schweiz, 2, 1974, 423-425
TRE, 9, 242-245

Auteur(e): Olivier Fatio