• <b>Jean Diodati</b><br>Portrait gravé au milieu du XVIII<SUP>e</SUP> siècle par  Heinrich Pfenninger   sur la base d'un dessin d'Adrienne Comparet (Bibliothèque de Genève).

No 5

Diodati, Jean

naissance 3.6.1576 (Giovanni) à Genève, décès 3.10.1649 à Genève, réfugié. Fils de Carlo, patricien lucquois réfugié à Genève en 1567 pour cause de religion, et de Maria Mei. ∞ Madeleine, fille de Michel Burlamaqui-Calandrini. D. fit des études de théologie à l'académie de Genève, où il subit l'influence d'Isaac Casaubon et de Théodore de Bèze. Il y fut professeur d'hébreu (1597-1606) et de théologie (1599-1645). Par ses prédications, il exerça aussi une grande influence sur la vie religieuse et laïque de la ville. D. fut chargé de plusieurs missions diplomatiques délicates, notamment en France en 1611. Intéressé par l'évolution du protestantisme italien, il se rendit à Venise en 1608 pour tenter de réformer l'Eglise de la Sérénissime avec le prêtre Paolo Sarpi, auteur de l'Istoria del Concilio tridentino, que D. traduisit en français en 1621. Avec Théodore Tronchin, il représenta en 1618 et en 1619 l'Eglise de Genève au synode de Dordrecht, où il défendit vigoureusement l'orthodoxie calviniste contre l'arminianisme. Dans le domaine littéraire, D. est connu surtout comme traducteur. Il commenta aussi la Bible en italien: après une première tentative imparfaite en 1607, il publia en 1641 une seconde édition, revue et enrichie de notes explicatives. L'Eglise réformée italienne en fit sa version de référence jusque dans la seconde moitié du XXe s. pour sa précision philologique et la sobriété de son style. La traduction française (1644), pourtant un succès éditorial, fut ouvertement combattue par la Compagnie des pasteurs genevois. L'importance de la correspondance (en partie inédite) que D. entretint avec des théologiens, des lettrés et des personnalités politiques, atteste la dimension européenne de son activité ainsi que la grande estime dont il jouissait.

<b>Jean Diodati</b><br>Portrait gravé au milieu du XVIII<SUP>e</SUP> siècle par  Heinrich Pfenninger   sur la base d'un dessin d'Adrienne Comparet (Bibliothèque de Genève).<BR/>
Portrait gravé au milieu du XVIIIe siècle par Heinrich Pfenninger sur la base d'un dessin d'Adrienne Comparet (Bibliothèque de Genève).
(...)


Oeuvres
– M. Ranchetti, M. Ventura Avanzinelli, éd., La Sacra Bibbia, 3 vol., 1999
Bibliographie
– R. Coisson, G. Diodati e la sua attività ecclesiastica, th. faculté vaudoise de théologie Rome, 1964
Livre du Recteur, 2, 116-117
– W.A. McComish, The Epigones, 1989

Auteur(e): Emidio Campi / LT