• <b>Louis Auguste Curtat</b><br>Détail d'un portrait d'auteur inconnu, vers 1820, très endommagé lors de l'incendie de la bibliothèque des étudiants en 1862 (Université de Lausanne, Salle du sénat; photographie Claude Bornand).

No 1

Curtat, Louis Auguste

naissance 26.1.1759 à Lausanne, décès 29.2.1832 à Lausanne, prot., de Lutry. Fils de Samuel, notaire, conseiller et maisonneur de Lausanne, et de Marguerite Gauthier, de Nîmes. ∞ Marie Marguerite Carret, Française. Etudes de théologie à Lausanne, interrompues de 1779 à 1784 pour un préceptorat à Bordeaux. Consécration (1786). Suffragant (1786), grâce au bailli de Lausanne Béat Albert Tscharner, puis pasteur (1788-1800) de l'Eglise française de Berne, troisième pasteur de Lausanne (1800), deuxième pasteur et professeur à l'académie (1807), premier pasteur (1815). Favorable au Réveil vers 1820, il s'y opposa par la suite et fut un artisan de la loi restrictive de 1824. Député au Grand Conseil vaudois (1829), il travailla à ce que l'Eglise nationale soit inscrite dans la Constitution de 1831. Auteur d'une apologie des autorités bernoises (1793).

<b>Louis Auguste Curtat</b><br>Détail d'un portrait d'auteur inconnu, vers 1820, très endommagé lors de l'incendie de la bibliothèque des étudiants en 1862 (Université de Lausanne, Salle du sénat; photographie Claude Bornand).<BR/>
Détail d'un portrait d'auteur inconnu, vers 1820, très endommagé lors de l'incendie de la bibliothèque des étudiants en 1862 (Université de Lausanne, Salle du sénat; photographie Claude Bornand).
(...)


Bibliographie
– L. Polla, Rues de Lausanne, 1981, 76-77

Auteur(e): Gilbert Marion