No 1

Chandieu, Antoine de

naissance vers 1534 à Chabottes (Mâconnais), décès 23.2.1591 à Genève, prot., bourgeois de Genève (peu avant sa mort). Fils de Guy de la Roche-C. et de Claudine du Molard, dame de Chabottes. Seigneur de la Roche et de C. ∞ Françoise de Felins. Etudes de droit à Toulouse. C. adhère à la Réforme, après avoir rencontré Calvin à Genève. Consacré pasteur de l'Eglise de Paris (1556/1557). Au début des guerres de religion, C. se réfugie à Orléans où il préside le troisième synode national (1562) et attaque les principes "démocratiques" de Jean Morély dans son Traicté de la discipline et police chrestienne (1562). Réfugié à Genève et à Lausanne (1568-1570, 1573-1583), il enseigne à l'académie de Lausanne, polémique contre les jésuites et les luthériens ubiquitaires et collabore à la rédaction de l'Harmonia confessionum fidei de Jean-François Salvard (1581). Au service du roi de Navarre (1587), qui l'envoie en mission auprès des cantons évangéliques (1588), C. revient à Genève et participe à la guerre contre la Savoie (1589). Figure importante du protestantisme francophone, il est l'un des pères de la scolastique réformée.


Oeuvres
Opera theologica, 1592
Bibliographie
– A. Bernus, Le ministre Antoine de Chandieu, d'après son journal autographe inédit, 1889
– P. Denis, J. Rott, Jean Morély et l'utopie d'une démocratie dans l'Eglise, 1993

Auteur(e): Olivier Fatio