No 1

Calandrini, Bénédict

naissance 4.9.1639 à Genève, décès 13.12.1720 à Genève, prot., de Genève. Fils de Jean-Louis, négociant, et de Catherine Turrettini. ∞ 1670 Sybille Catherine Fatio, fille de Jean-Baptiste, seigneur de Duillier, négociant. Après des études de théologie à Genève (1657-1660), C. devint pasteur de l'église italienne de Genève (1662), pasteur de Genève (1664), recteur de l'Académie (1673-1677), professeur de théologie (1690-1720), doyen de la Compagnie des pasteurs (1705-1720). Attaché à l'orthodoxie de Dordrecht, il appartenait à la "cabale italique" de Genève qui condamna en 1669 l'universalisme hypothétique (du salut) professé à l'académie de Saumur. Il joua un rôle central dans la filière clandestine qui faisait parvenir des secours aux galériens huguenots entre 1695 et 1714.


Bibliographie
Hist. de l'Université de Genève, 1, 1900, 530
– M. Grandjean, «Genève au secours des galériens pour la Foi», in Genève au temps de la révocation de l'Edit de Nantes, 1985, 399-438 (surtout 417-438)

Auteur(e): Olivier Fatio