No 2

Bouvier, Auguste

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 16.2.1826 à Genève, décès 2.11.1893 à Genève, prot., de Genève. Fils de Barthélemy ( -> 3). ∞ 1854 Louise Monod, fille d'Adolphe, pasteur. Théologie à Genève et à Berlin (1845-l851). Aumônier au lycée Louis-le-Grand à Paris (1851), missionnaire dans les Hautes-Alpes (1852), suppléant à l'Eglise française de Londres (1853), pasteur à Céligny (1854-1857), à Genève (1857-1861), professeur d'apologétique et de dogmatique à Genève (1861-1893). B. refusa en 1870 de signer une déclaration de principes orthodoxes, sans pour autant adhérer au libéralisme le plus critique. Soucieux de conciliation, il développait une théologie de la conscience ouverte aux sciences et à une religion de l'Esprit inaugurée par le sacrifice de Jésus. Remarquable prédicateur, il publia aussi beaucoup, dont L'esprit du christianisme (1877), Paroles de foi et de liberté (1882).


Fonds d'archives
– Fonds, BPUG
Bibliographie
– E. Roberty, Auguste Bouvier, 1901
Hist. de l'université de Genève, 3, annexes, 1934, 24-29

Auteur(e): Olivier Fatio