Baduel, Claude

naissance vers 1499 à Nîmes, décès 1561 à Genève, bourgeois de Genève en 1556. D'origine obscure. ∞ Isabelle Rozel, sœur de Pierre, avocat à Nîmes. B. étudie à Paris, Louvain, Wittenberg et Strasbourg (1537-1539). Nommé par Marguerite de Navarre recteur du nouveau Collège et Université des Arts à Nîmes en 1539, il y reste jusqu'en 1550, s'absentant en 1544 et 1546. Chef de la communauté réformée clandestine de la ville, dénoncé comme calviniste, il la quitte en 1550 et s'installe à Genève en 1551. Il travaille chez l'imprimeur Jean Crespin: traduit en latin quelques sermons de Calvin (1553), Crespin (Acta martyrum, 1556), met en français le De Regno Christi de Martin Bucer (1558) et édite le dictionnaire grec de Guillaume Budé (1554). Pasteur à Russin (1556), puis Vandœuvres (1557). Professeur de philosophie à l'académie de Genève (1560), B. fut un pionnier de l'enseignement humaniste.


Bibliographie
– M.-J. Gaufrès, Claude Baduel et la réforme des études au XVIe s., 1880
– E. Droz, «Claude Baduel, traducteur de Bucer», in Bibl. d'humanisme et Renaissance, 17, 1955, 347-350

Auteur(e): Francis Higman