03/07/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Gempen

Comm. SO, distr. de Dorneck, sur le flanc est de la Schartenfluh et de la Gempenfluh, comprenant le village de G. et les hameaux de Gempenstollen, Schönmatt et Baumgarten. 1277 Gempenon. 155 hab. en 1739, 219 en 1789, 378 en 1850, 355 en 1900, 301 en 1950, 747 en 2000. Vestiges du Néolithique et du haut Moyen Age, traces d'une voie romaine. Le chapitre cathédral de Bâle avait à G. un domaine avec droits de haute justice, qu'il remit en fief aux Thierstein. Soleure acquit une moitié de la seigneurie de Dorneck-G. en 1485, l'autre moitié en 1502 (avec la seigneurie de Büren), puis acheta au chapitre la dîme et le patronage de G. en 1530. Un gibet élevé par les Soleurois fut le prétexte d'une guerre avec Bâle en 1531 (guerre du Gibet). Par la suite, Soleure devint propriétaire unique du village, qui fit partie du bailliage et de la juridiction de Dorneck jusqu'en 1798. G. fut la proie de gros incendies en 1566 et 1793. Les revenus de la chapelle (mentionnée en 1301) furent remis en 1460 à la nouvelle université de Bâle, qui assuma la pastorale. Ayant embrassé la Réforme, rattaché à la paroisse de Dornach en 1534, G. eut un vicaire en 1756, un pasteur en 1828. L'église Saint-Blaise est attestée en 1619. On vivait de l'agriculture, des cultures fruitières (cerises), de la vente de lait à Bâle, du commerce du bois et même (jusqu'au XIXe s.) de l'extraction du minerai de fer. Actuellement, G. est une commune de résidence et un but d'excursion de la région bâloise (tour d'observation de la Schartenfluh, 1897); on y trouve diverses petites entreprises, mais plus de la moitié de la population active travaille à l'extérieur.


Bibliographie
MAH SO, 3, 1957, 297-299
Gedenkschrift zur Innenrenovation der Sankt Blasiuskirche Gempen 1965-1967, 1967
– R.M. Kully, Solothurnische Ortsnamen, 2003, 309-311

Auteur(e): Lukas Schenker / AN