Neu-Falkenstein

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

Ruine d'un château fort sur un éperon rocheux au nord de Sankt Wolfgang (comm. Balsthal SO). L'ouvrage était constitué de deux corps principaux, d'une lice et de divers obstacles destinés à gêner l'approche. Le corps occidental était dominé par une tour maîtresse circulaire, tandis qu'à l'est on reconnaît les fondations, plus anciennes, d'un logis trapézoïdal. On a repéré en outre les vestiges d'une chapelle, de bâtiments d'habitation et de communs. A l'avant des constructions se trouvent des jardins en terrasse de l'époque moderne et les traces d'un bastion. Fondé sans doute au XIe s. (on ignore par quelle famille noble), le château appartint aux barons de Bechburg dès la fin du XIIe s. Il fut assiégé et partiellement détruit en 1374, parce que Henmann von Bechburg, qui le tenait alors en fief des comtes de Frobourg et de l'évêque de Bâle, avait rompu la paix territoriale. Henmann le fit rebâtir et l'hypothéqua en 1380 à Rutschmann von Blauenstein. Le fils de ce dernier, Hans, le vendit à Soleure en 1402. Jusqu'en 1798, le château servit de résidence au bailli de Falkenstein, subissant diverses transformations et extensions jusqu'à sa destruction pendant la révolution helvétique. Ses ruines furent dégagées et consolidées en 1938-1939.


Bibliographie
– W. Meyer, Burgen von A bis Z, 1981, 210-213

Auteur(e): Werner Meyer / FP