06/05/2004 | communication | PDF | imprimer | 

Bättwil

Comm. SO, distr. de Dorneck. Ancien village-rue dans l'enclave du Leimental, sur la frontière française 1244/1245 Betwilre. 119 hab. en 1739, 101 en 1804, 135 en 1850, 234 en 1900, 227 en 1930, 270 en 1950, 976 en 2000. Vestiges romains à l'Eggfeld. Au Moyen Age, B. appartint avec Ettingen au couvent de Reichenau. La haute juridiction relevait de l'évêque de Bâle, la basse juridiction du comte de Thierstein. En 1522, Soleure arracha à la succession Thierstein deux tiers de la seigneurie et acheta le reste en 1527. Sous la souveraineté soleuroise, B. fit partie de la juridiction du Leimental dans le bailliage de Dorneck. Au spirituel, B. est réuni à Witterswil. La chapelle du Sacré-Cœur de Jésus, de 1744, fut dédiée à saint Martin en 1791. En 1789, B. eut son propre cimetière. Jusqu'au XXe s., B. fut un village de paysans cultivant les céréales et la vigne. Le moulin date du XVe s. Il fallut attendre la seconde moitié du XXe s. pour voir s'installer l'industrie (machines agricoles, articles métalliques, machines et appareils). Raccordé en 1888 à la ligne ferroviaire de la vallée du Birsig, B. se transforme depuis 1970 en commune résidentielle (77% de navetteurs en 1990); siège de l'école de cercle du Leimental depuis 1975.


Bibliographie
– E. Baumann, Geschichte der Pfarrgemeinde Witterswil-Bättwil, 1943
MAH SO, 3, 1957, 318-321

Auteur(e): Lukas Schenker / AN