03/10/2012 | communication | PDF | imprimer
No 1

Vermigli, Pierre Martyr

naissance 8.9.1499 à Florence, décès 12.11.1562 à Zurich, de Zurich (1557). Fils de Stefano, membre de la corporation des Cordonniers, et de Maria Fumanti. ∞ 1) 1545 Catherine Dammartin, 2) 1559 Caterina Merenda. Entrée chez les chanoines réguliers de Saint-Augustin (congrégation du Latran, 1514), études de théologie à l'université de Padoue (1518-1526). Ordonné (1526), V. fut abbé de Saint-Julien de Spolète (1533), prieur de Saint-Pierre ad Aram à Naples (1537), où il entra en contact avec le cercle des spirituali de Juan de Valdés, et prieur de Saint-Fridien à Lucques (1541), où il créa une école de théologie de tendance réformée. Menacé par l'Inquisition, il se réfugia à Zurich et à Bâle (1542), puis à Strasbourg, où il fut professeur d'Ancien Testament (1542-1547). Il enseigna ensuite la théologie à l'université d'Oxford (1547-1553). Chassé d'Angleterre, il revint à Strasbourg et enfin à Zurich, où, à l'invitation de Heinrich Bullinger, il succéda à Conrad Pellican comme professeur d'Ancien Testament (1556-1562). Proche des protestants italiens exilés, V. remplaça parfois Bernardino Ochino comme prédicateur de la communauté des réfugiés locarnais à Zurich. Auteur de nombreux commentaires bibliques et traités. Publiés après sa mort en 1576, les Loci communes sont considérés comme l'une des œuvres les plus complètes du protestantisme entre la fin du XVIe et le début du XVIIe s.


Bibliographie
– J.C. McLelland, éd., Peter Martyr Vermigli and Italian Reform, 1980
– E. Campi, éd., Petrus Martyr Vermigli, 2002
– A. Olivieri, éd., Pietro Martire Vermigli (1499-1562), 2003
– F.A. James III, éd., Peter Martyr Vermigli and the European Reformations, 2004
– W.J.T. Kirby et al., éd., A Companion to Peter Martyr Vermigli, 2009
– M. Baumann, Petrus Martyr Vermigli in Zürich (1556-1562), 2010

Auteur(e): Emidio Campi / DW