• <b>Philip Schaff</b><br>Double page du troisième et dernier volume de la <I>Schaff-Herzog-Encyclopædia of Religious Knowledge. A Religious Encyclopædia: or Dictionary of Biblical, Historical, Doctrinal, and Practical Theology</I>, 1883 (Universitätsbibliothek Bern). L'ouvrage de référence édité par Schaff compte 2600 pages. Destiné à un public anglophone, il s'inspire de la <I>Realenzyklopädie für protestantische Theologie und Kirche</I>, créée par Johann Jakob Herzog, à laquelle Schaff avait collaboré comme auteur. L'encyclopédie connut trois éditions entre 1882 et 1891.

No 1

Schaff, Philip

baptême 12.1.1819 à Coire, décès 20.10.1893 à New York, prot., de Coire. Fils illégitime de Philipp, maître menuisier, et d'Anna Louis. ∞ 1845 Mary Elisabeth Schley. Scolarité à Coire et Stuttgart, études de théologie à Tübingen, Halle et Berlin (1837-1840). Consécration à Elberfeld (auj. Wuppertal) en 1844. Habilitation à Berlin en 1842. Séjour à Londres. Sa naissance illégitime empêcha S. d'être pasteur dans les Grisons. Il refusa une chaire à Zurich en 1843. De 1844 à 1863, il enseigna au séminaire théologique allemand de l'Eglise réformée de Mercersburg (Pennsylvanie). A partir de 1864, avec quelques interruptions, il fut professeur d'hébreu et de littérature biblique à l'Union Theological Seminary de New York; il y enseigna dès 1870 la symbolique et, dès 1887, l'histoire de l'Eglise. Proche du Réveil qu'il avait connu entre autres par le pasteur Paul Kind de Coire et par August Neander. Ami de Meta Heusser-Schweizer. Son History of the Christian Church (1882-1892) est reconnue comme ouvrage de référence. Membre dirigeant de l'Alliance évangélique, S. organisa en 1873 l'une de ses conférences internationales. En 1877, il fut l'un des fondateurs à Edimbourg de l'Alliance réformée mondiale.

<b>Philip Schaff</b><br>Double page du troisième et dernier volume de la <I>Schaff-Herzog-Encyclopædia of Religious Knowledge. A Religious Encyclopædia: or Dictionary of Biblical, Historical, Doctrinal, and Practical Theology</I>, 1883 (Universitätsbibliothek Bern).<BR/>L'ouvrage de référence édité par Schaff compte 2600 pages. Destiné à un public anglophone, il s'inspire de la <I>Realenzyklopädie für protestantische Theologie und Kirche</I>, créée par Johann Jakob Herzog, à laquelle Schaff avait collaboré comme auteur. L'encyclopédie connut trois éditions entre 1882 et 1891.<BR/>
Double page du troisième et dernier volume de la Schaff-Herzog-Encyclopædia of Religious Knowledge. A Religious Encyclopædia: or Dictionary of Biblical, Historical, Doctrinal, and Practical Theology, 1883 (Universitätsbibliothek Bern).
(...)


Bibliographie
– G.K. Pranger, Philip Schaff (1819-1893), 1997
– G. von Kloeden, Evangelische Katholizität: Philip Schaffs Beitrag zur Ökumene - eine reformierte Perspektive, 1998
Deutsche Biographische Enzyklopädie der Theologie und Kirchen, 2, 2005, 1175

Auteur(e): Thomas K. Kuhn / VL