02/02/2010 | communication | PDF | imprimer

Mümliswil-Ramiswil

Comm. SO, distr. de Thal. Comprenant les deux villages éponymes et plusieurs fermes isolées et d'élevage, sur les routes du Passwang, du passage de la Wasserfallen et du col de la Scheulte, elle englobe la totalité du Guldental, vallon sis entre la deuxième et la troisième chaîne jurassienne et relié à Balsthal par la cluse de Lobisei; elle constitue avec ses 3547 ha la commune soleuroise la plus étendue. 1145 Mumliswilre et Mumliswilere, 1194 Mumeliswile; 1147 Rammolswlare, 1152 Rammolswilare. 867 hab. en 1739, 1450 en 1798, 1580 en 1850, 1820 en 1900, 2680 en 1950, 2553 en 2000. On a découvert dans une grotte de la gorge de Limmeren des ossements d'ours des cavernes et des tessons du Moyen Age (signes d'un habitat). Le couvent de Beinwil détenait au XIIe s. des droits fonciers dans les deux villages. Inféodé en 1376 au comte Sigmund von Thierstein-Farnsburg par l'évêque de Bâle, Mümliswil passa dans les années 1420 à Soleure, avec le patronage, et fit partie jusqu'en 1798 de la juridiction de Balsthal dans le bailliage de Falkenstein. Le fait que l'église (citée dès 1577, édifice actuel de 1932) soit dédiée à saint Martin fait supposer qu'elle fut fondée au haut Moyen Age; un prêtre est mentionné en 1237. Ramiswil, où une chapelle est attestée en 1555 (le curé de Mümliswil devait y dire la messe quatre fois par année), fut érigé en vicariat en 1743, puis en paroisse en 1856; l'église néogothique Saint-Nicolas fut construite en 1869. Le trafic par les cols accessibles à partir de M. n'eut jamais l'importance de celui du Haut-Hauenstein tout proche. Le chantier de la ligne ferroviaire de la Wasserfallen, qui devait relier directement Bâle à Berne, fut interrompu vers 1873 (l'entrée du tunnel était prévue au nord-est de Mümliswil). Une fabrique de cartes à jouer (env. 1750-1850), une verrerie (1777-1852) et une fabrique de peignes (1783-1990) apportèrent des revenus complémentaires. En 2005, le secteur primaire fournissait encore presque un tiers des emplois dans la commune; un grand nombre d'habitants travaillait à l'extérieur. Le Musée suisse du peigne a été ouvert à Mümliswil en 1991. Le moulin de Ramiswil (1596), qui a conservé son équipement d'origine et une façade peinte dans le style Renaissance, abrite un autre petit musée.


Bibliographie
Das Guldental. Geschichte von Mümliswil-Ramiswil, 2008

Auteur(e): Urs Wiesli / FP