06/11/2007 | communication | PDF | imprimer
No 3

Künzler, Jakob

naissance 8.3.1871 à Hundwil,décès 15.1.1949 à Ghazir (Liban), prot., de Walzenhausen. Fils d'Arnold, maître maçon et maître tailleur de pierre à Teufen (AR), et d'Anna Katharina Tobler, brodeuse. ∞ 1905 Elisabeth Bender, fille de Christian, missionnaire en Abyssinie. Durant sa scolarité, K. travailla comme fileur et brodeur. Charpentier à Stein (AR) et à Bâle. En 1893, il suivit une formation d'infirmier chez les diacres de Bâle, puis travailla à l'hôpital des bourgeois de la ville (1894-1899). Assistant médical à l'hôpital de la mission à Urfa (Turquie) de 1899 à 1919. Durant la Première Guerre mondiale, K. et sa femme s'occupèrent seuls de l'hôpital et sauvèrent un grand nombre d'Arméniens du génocide et de la déportation. En 1922, ils organisèrent l'évacuation de près de 8000 orphelins vers la Syrie, territoire sous mandat français, dont faisait alors partie le Liban. Directeur de l'orphelinat de Ghazir pour le compte de l'Aide suisse à l'Arménie (ASA) de 1923 à 1929, collaborateur de la Near East Foundation américaine au Liban (1929-1931), K. dirigea ensuite les activités de l'ASA au Liban. Auteur entre autres d'une autobiographie (Köbi der Lückenbüsser im Dienste des Lebens, 1951). Docteur honoris causa de l'université de Bâle et ordre du Mérite du Liban (1947). Monuments commémoratifs à Hundwil (1959) et à Walzenhausen (1971).


Oeuvres
– H.-L. Kieser, éd., Im Lande des Blutes und der Tränen, 1999 (1ère éd. 1921)
Bibliographie
– K. Meyer, L'Arménie et la Suisse, 1986 (all. 1974)
– H.-L. Kieser, «"Birader Yakup", ein "Arzt ohne Grenzen" in Urfa, und seine Wahlverwandtschaft mit den Kurden (1899-1922)», in Kurdische Studien, 1, 2001, cah. 1, 91-120

Auteur(e): Thomas Fuchs / FP