No 6

Kessler, Johannes

naissance 1502/1503 à Saint-Gall, décès 7.3.1574 à Saint-Gall, de Saint-Gall. Fils de Hans, bourgeois de la ville, et d'Anna Kuster, couturière. ∞ 1525 Anna Fässler. Tôt orphelin de père, K. eut une enfance financièrement difficile. Il suivit l'école latine à Saint-Gall, étudia à Bâle (1521) et Wittenberg (1522), où il fut l'élève de Philippe Melanchthon. Luther l'ayant confirmé dans sa critique de l'Eglise médiévale, K. renonça à devenir prêtre et à terminer ses études. Revenu à Saint-Gall (1523), il apprit le métier de sellier et organisa des lectures bibliques régulières, faisant naître ainsi un mouvement laïc réformé assez radical; l'abbé de Saint-Gall et la Diète fédérale firent interdire ces lectures à titre provisoire (1524), puis définitif (1525). K. rédigea alors, jusqu'en 1539, des Sabbata, chronique de l'activité réformatrice en ville et aux environs. Soutenu par Vadian, alors bourgmestre, consulté sur des questions théologiques et encouragé à prêcher, K. se voua finalement à l'enseignement et au pastorat. Il fut maître de l'école latine (1537), membre du consistoire (1540), l'un des trois prédicateurs de Saint-Laurent (1542), secrétaire du nouveau synode saint-gallois (1544). Après la mort de Vadian (1551), K. devint l'ecclésiastique le plus influent de Saint-Gall; il correspondait abondamment avec d'autres réformés de Suisse, notamment Heinrich Bullinger (1504-1575). En 1571, il fut nommé par le Conseil premier pasteur de la ville.


Oeuvres
– H. Wartmann, éd., Johannes Kesslers Sabbata, mit kleineren Schriften und Briefen, 1902
Bibliographie
– Feller/Bonjour, Geschichtsschreibung, 1, 186-189
– I. Wissmann, Die St. Galler Reformationschronik des Johannes Kessler (1503-1574), 1972
LThK, 5, 1412-1413
– R. Gamper et al., Johannes Kessler, 2003

Auteur(e): Hans Ulrich Bächtold / ME