No 1

Immer, Albert Heinrich

naissance 10.8.1804 à Unterseen, décès 23.3.1884 à Berne, prot., de Thoune. Fils de Johann Abraham, pasteur, et de Sophie Elisabeth Gerber. Frère de Karl Friedrich ( -> 2). ∞ 1845 Julie M. Kienast, maîtresse secondaire, présidente de l'Association des femmes évangéliques réformées de Berne. D'abord relieur, I. entreprit dès 1834 des études de théologie à Berne, Berlin et Bonn. Pasteur à Büren an der Aare (1845). Professeur de dogmatique et de Nouveau Testament à l'université de Berne dès 1850 (recteur en 1852-1853). Partisan de la théologie de la médiation, à l'instar de Friedrich Schleiermacher et de Samuel Lutz (1785-1844), il essaya de concilier la libre investigation et une piété vivante. A plusieurs reprises, les traditionalistes accusèrent I. et la faculté de théologie de Berne d'hétérodoxie. Docteur honoris causa des universités de Bâle (théologie) et de Berne (lettres).


Oeuvres
Hermeneutik des Neuen Testaments, 1873
Bibliographie
Sammlung bernischer Biographien, 4, 1902, 559-575
– K. Guggisberg, Bernische Kirchengeschichte, 1958, 673-680, 683-684
– Ch. Stuber, "Eine fröhliche Zeit der Erweckung für viele", 2000, 13-18

Auteur(e): Rudolf Dellsperger / DVU