• <b>Sebastian Hofmeister</b><br>Première page de l'opuscule "Compte rendu de la dispute théologique qui s'est tenue à Ilanz, dans la Ligue Grise, en 1526 les lundi et mardi suivant la fête des Trois Rois, et à laquelle ont pris part tous les prêtres des Ligues rhétiques", publié la même année par Christoph Froschauer à Zurich (Bibliothèque nationale suisse). L'initiale historiée évoque le jugement de Salomon. Hofmeister assistait à la dispute d'Ilanz en tant que délégué du Conseil de Zurich. Son offre d'arbitrer le débat se heurta au refus des catholiques qui le soupçonnaient d'être venu en missionnaire. La dispute se déroula sous l'autorité des présidents des III Ligues.

No 5

Hofmeister, Sebastian

naissance vers 1494 à Schaffhouse, décès 9.6.1533 à Zofingue, de Schaffhouse. Fils d'un charron reçu bourgeois de Schaffhouse en 1484. ∞ 1523 ou 1524 NN. Connu également sous le nom d'Œconomus, H. entra jeune dans l'ordre des franciscains, qui l'envoya à Fribourg-en-Brisgau en 1511. Etudiant à Paris en 1515 et 1516, il obtint son doctorat en théologie en 1520 au plus tard (lieu inconnu). Lecteur de son ordre à Zurich, en 1520 à Constance et au début de 1522 à Lucerne, d'où il fut expulsé en raison de ses idées favorables à la Réforme, il se rendit ensuite à Schaffhouse (juin 1522). Il entra en relations avec les réformateurs Ulrich Zwingli, Jean Œcolampade, Vadian et Oswald Myconius, mais aussi avec les anabaptistes Konrad Grebel et Balthasar Hubmaier. Sa conception des sacrements se rapprochait de celle d'Erasme. Il prit part au premier colloque de Zurich en janvier 1523. Apparemment, le Conseil de Schaffhouse le laissa faire jusqu'à son implication politique dans le soulèvement des vignerons schaffhousois en été 1525, dont on lui attribua l'initiative de concert avec Sebastian Meyer. Envoyé à Bâle par le Conseil de Schaffhouse en 1525 aux fins d'examen de ses positions théologiques, ce qui était une forme de bannissement, il ne fut pas autorisé à revenir. Des tentatives de conciliation échouèrent en 1526 et 1529. Le Conseil s'opposa à son retour, en dépit des interventions de Berne et de Bâle, et cela même après l'introduction de la Réforme à Schaffhouse en 1529. On lui reprochait vraisemblablement d'avoir joué un rôle douteux dans une crise qui avait ébranlé le canton.

<b>Sebastian Hofmeister</b><br>Première page de l'opuscule "Compte rendu de la dispute théologique qui s'est tenue à Ilanz, dans la Ligue Grise, en 1526 les lundi et mardi suivant la fête des Trois Rois, et à laquelle ont pris part tous les prêtres des Ligues rhétiques", publié la même année par Christoph Froschauer à Zurich (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>L'initiale historiée évoque le jugement de Salomon. Hofmeister assistait à la dispute d'Ilanz en tant que délégué du Conseil de Zurich. Son offre d'arbitrer le débat se heurta au refus des catholiques qui le soupçonnaient d'être venu en missionnaire. La dispute se déroula sous l'autorité des présidents des III Ligues.<BR/>
Première page de l'opuscule "Compte rendu de la dispute théologique qui s'est tenue à Ilanz, dans la Ligue Grise, en 1526 les lundi et mardi suivant la fête des Trois Rois, et à laquelle ont pris part tous les prêtres des Ligues rhétiques", publié la même année par Christoph Froschauer à Zurich (Bibliothèque nationale suisse).
(...)

A partir de novembre 1525, H. combattit aux côtés de Zwingli et prêcha au Fraumünster à Zurich. Il prit part aux disputes d'Ilanz en 1526 et de Berne en 1528. Il devint peu après pasteur à Zofingue, où il résida jusqu'à sa mort en 1533. A la demande des autorités bernoises, il participa à plusieurs colloques avec des anabaptistes, notamment à Berne en 1531 avec Hans Pfistermeier d'Aarau; le dernier eut lieu à Zofingue en 1532. H. fut le principal initiateur de la Réforme à Schaffhouse; mais la foi nouvelle n'y triompha qu'en 1529, soit quatre ans après son départ, quand le Conseil adopta sous la pression de Zurich, Berne, Bâle, Saint-Gall et Mulhouse un zwinglianisme officiel et modéré. H. resta confiné à Zofingue; on ne recourut à lui que pour participer de temps à autre à des disputes théologiques.


Fonds d'archives
– Correspondance, StASH
Bibliographie
– J. Wipf, Reformationsgeschichte der Stadt und Landschaft Schaffhausen, 1929
– H. Lieb, «Sebastian Hofmeisters Geburtsjahr und Todesjahr», in SchBeitr., 57, 1980, 144-151
– M. Haas, «Sebastian Hofmeister», in SchBeitr., 58, 1981, 81-88

Auteur(e): Arpad Stephan Andreánszky / AN