15/04/2008 | communication | PDF | imprimer
No 1

Hirzel, Bernhard

naissance 12.8.1807 à Enge (auj. comm. Zurich),décès 6.6.1847 à Paris, prot., de Zurich. Fils de Johannes, tondeur et presseur de drap, et de Margaretha Bürkli. ∞ 1833 Maria Elisa Tobler. Elève, puis étudiant en théologie au Carolinum de Zurich (1819-1831). Etudes de sanscrit aux universités de Berlin et Paris, doctorat ès lettres à celle de Göttingen en 1833. Consécration au pastorat en 1833. Privat-docent de sanscrit à l'université de Zurich (1833-1838 et 1846), H. ne donna, faute d'auditeurs, que deux des quarante-trois cours annoncés. Pasteur à Pfäffikon (1838-1845). Le 6 septembre 1839, il prit la tête des insurgés de l'Oberland zurichois qu'il mena jusqu'en ville pour le Züriputsch. Engagé en 1836 en faveur de la nomination à l'université de Zurich du théologien controversé David Friedrich Strauss, H. s'inscrivait dans une ligne de pensée théologique libérale tout en étant, dans sa pratique pastorale, attaché à la tradition, tenant de l'orthodoxie, ou "positif".


Fonds d'archives
– Fonds, ZBZ
Bibliographie
Züriputsch, 1989
– P. Aerne, «Nicht nur "Blutpfaff": Aspekte aus Bernhard Hirzels (1807-1847) Wirksamkeit», in ZTb 1992, 1993, 229-263
– P. Aerne, «Pfarrer, Sanskritist und "Glaubensgeneral". Bernhard Hirzel hält Lebensrückschau», in Vom Luxus des Geistes, éd. F. Richner et al., 1994, 241-272

Auteur(e): Peter Aerne / ABI