No 2

Gabriel, Luzi

naissance 1597 à Flims,décès 19.10.1663 à Ilanz, prot., de Ftan. Fils de Stefan ( -> 3). Etudes de théologie à la Schola Tigurina à Zurich. En 1616, G. édita un traité intitulé Oratio defundendis ad verum Deum. Pasteur à Castrisch (1616-1632, également à Ilanz de 1623 à 1626), à Flims (1632-1638), puis de nouveau à Ilanz (1638-1663). Doyen de la Ligue grise (1643-1663). Comme son père, G. travailla à consolider la doctrine protestante dans la Foppa et favorisa l'accès à la littérature religieuse en rhéto-romanche. En tant que doyen et écrivain, il joua un rôle marquant dans les Troubles des Grisons. En 1621, il publia un écrit intitulé Pündnerisch Hanengeschrey, épopée sur la bataille de Calven, exhortant à la sauvegarde des anciennes libertés, dont la version romanche Ilg Chiet d'ils Grischuns parut en 1665. Son œuvre principale fut la traduction du Nouveau Testament en dialecte sursilvan (Ilg nief Testament, 1648), rééditée neuf fois jusqu'en 1869.


Bibliographie
– J.R. Truog, Die Pfarrer der evangelischen Gemeinden in Graubünden und seinen ehemaligen Untertanenlanden, 1934, 106
– G. Deplazes, Funtaunas, 1, 1987, 37-39; 2, 1988, 20-21

Auteur(e): Martin Bundi / FS