Fabricius Montanus, Johannes

naissance en automne 1527 (Johannes Schmid) à Bergheim (Haute-Alsace), décès 5.9.1566 à Coire, prot., de Bergheim et en 1557 de Zurich. Fils de Jakob Schmid, boucher et intendant de l'hôpital. ∞ 1) 1547 Katharina Stutz, fille d'Ulrich, chapelain au Grossmünster de Zurich, 2) vers 1550 Agatha Ambühl, fille de Rudolf Ambühl. Formation élémentaire à Zurich, Bâle et Strasbourg. Etudes de théologie à l'université de Marbourg (1543-1545). D'abord ecclésiastique et pédagogue à Zurich, et très intéressé par les sciences naturelles, F. fut ensuite, de 1557 jusqu'à sa mort due à la peste, pasteur de Saint-Martin à Coire; il contribua à la consolidation de l'Eglise protestante aux Grisons, pays alors en proie à des troubles politiques et religieux. Il laisse des poèmes, des récits autobiographiques, des traités de théologie et des écrits relatifs à la politique ecclésiastique.


Bibliographie
– T. Schiess, «Johannes Fabricius Montanus», in Bullingers Korrespondenz mit den Graubündnern, 2, éd. T. Schiess, 1905, VII-LXIII
NDB, 4, 737-738

Auteur(e): Hans Ulrich Bächtold / WW