No 16

Egli, Raphael

naissance 28.12.1559 à Frauenfeld, décès 20.8.1622 à Marbourg, prot. Fils de Tobias, pasteur, et d'Elisabeth Göldli von Tiefenau. ∞ 1583 Susanna Schmid, fille de Sebastian, pasteur à Oberwinterthur. Connu aussi sous les noms grec d'Iconius et latin de Percaeus. E. passa sa jeunesse et suivit sa scolarité à Davos, Russikon, Coire et Chiavenna, puis étudia la théologie à Zurich, Genève et Bâle. Inspecteur des élèves en internat du Fraumünster de Zurich (1588), diacre au Grossmünster et professeur de Nouveau Testament (1592), premier archidiacre (1596). La dispute qu'il déclencha en 1594 et le rapport qu'il publia en 1596 préparèrent l'introduction du chant d'Eglise. E. est probablement l'auteur du premier psautier zurichois de 1598. Ruiné par ses expériences d'alchimie, il dut quitter Zurich en 1605 et devint docteur et professeur de théologie à Marbourg. Il publia en 1595 et 1609 des cours de Giordano Bruno, rencontré en 1591 à Zurich.


Bibliographie
– H. Reimann, Die Einführung des Kirchengesanges in der Zürcher Kirche nach der Reformation, 1959
– M. Jenny, «Das erste offizielle Zürcher Gesangbuch von 1598», in Jahrbuch für Liturgik und Hymnologie, 7, 1962, 123-133
– E. Canone, «Raphael Egli e la "Summa terminorum metaphysicorum"», in Summa terminorum metaphysicorum, éd. T. Gregory, E. Canone, 1989, XI-XXIII
– G. Schmidlin, «Raphael Egli (1559-1622)», in Nova acta Paracelsica, N.S. 11, 1997, 79-86

Auteur(e): Andreas Marti / LA